21 janvier 2008

Chaussons croustillants façon « apflestrudels » aux pommes, aux noix et aux épices

Vendredi soir, je suis allée voir un ostéopathe pour empêcher mes garces de cervicales de jouer des castagnettes. Celui-ci faisait donc une chouette partie d’osselets avec mes vertèbres (crriiiik, crraaaaaaaakkk) quand, d’un coup, il a mis un gant en caoutchouc.
– Bon, maintenant, je vais vous mettre un doigt dans la bouche, il a dit.

Pendant une fraction de seconde, j’ai vécu un intense moment de solitude et je me suis demandé si j’avais bien pensé, le matin, à mettre une capsule de cyanure dans mon sac à main.

Finalement, une fois rassurée sur la destination du doigt thérapeutique, je me suis laissée faire pour avoir une ânerie à raconter aux copains chez qui j’allais dîner le soir-même.

Le truc, c’est que pendant qu’il me massait l’intérieur de la bouche et que j’étais aussi à l’aise que Brad devant une pièce montée, mon ostéo a voulu me raconter une anecdote sympa pour me détendre.
– Cet après-midi, je faisais la même manipulation sur une patiente. Elle m’a dit que le goût des gants en caoutchouc était désagréable et que, la prochaine fois, elle amènerait des gants parfumés à la fraise.

C’est là, je crois, que j’ai commencé à saigner du nez.

Note : je jure sur la tête de mon Magimix que tout ceci est vrai. Et, croyez-le ou non, mais mon dos ne s’est jamais aussi bien porté.

***

Petits « apflestrudels » aux pommes, aux noix et aux épices

(Assiette Luminarc)

Depuis que j’ai mis les pieds pour la première fois dans un Mac Do, je raffolle des petits chaussons aux pommes et à la cannelle servis en dessert. Toujours pour explorer ma rubrique « Fast-food toi-même !« , j’ai donc eu envie de les retravailler à la manière d’ « apflestrudels » autrichiens aux pommes, en adaptant la recette traditionnelle pour terminer la pâte filo entamée avec mes beureks à la feta.

Ingrédients pour 8 apflestrudels (8 personnes) :

  • 8 feuilles de pâte filo
  • 4 pommes
  • 50 g de sucre semoule + 10 g
  • 60 g de beurre (30 g + 30 g)
  • 1 citron
  • 40 g de raisins secs de Corinthe
  • 1 petit bol de thé aux épices
  • 1 cuillère à café de vanille en poudre pure ou d’extrait de vanille (j’achète des pots de vanille en poudre pure à chacun de mes séjours parisiens, chez G. Detou.)
  • 30 g de cerneaux de noix
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 1/2 cuillère à café de cinq-épices
  • 1 petite noix de gingembre
  • 2 cuillères à soupe de germe de blé (facultatif)

Préparation :
Faites infuser les raisins secs dans le thé pendant 1/2 heure.

Pelez, épépinez et coupez les pommes en morceaux. Chauffez 30 g de beurre dans une poêle. Mettez les pommes à cuire avec le sucre, 10 cl d’eau, le jus du citron, la cannelle, la vanille et les cinq-épices pendant 20 minutes à feu doux, en remuant de temps en temps.

Hachez grossièrement les noix au mortier. Pelez et râpez le gingembre. Égouttez les raisins secs et ajoutez-les aux pommes, ainsi que les noix, le gingembre et le germe de blé.

Préchauffez votre four à 200 °C.

Faites fondre les 30 g de beurre et les 10 g de sucre restants.
Coupez les feuilles filo en deux dans le sens de la largeur.
Superposez deux demi-feuilles de pâte filo. Déposez deux cuillères à soupe de mélange aux pommes et roulez les feuilles de filo comme des gros nems. Disposez-les sur une grille recouverte de papier sulfurisé et beurrez-les à l’aide d’un pinceau.

Enfournez-les pendant 40 minutes en retournant délicatement les strudels à mi-cuisson (attention : en fonction de votre four, le temps de cuisson peut légèrement augmenter ou diminuer ; surveillez donc la cuisson régulièrement jusqu’à ce que les feuilletés soient bien dorés mais pas brûlés.)

Dégustez ces petits strudels individuels tièdes ou froids, accompagnés de crème fouettée, de crème fraîche épaisse ou de glace à la vanille.

Variantes :

  • Faites macérer les raisins secs dans du rhum au lieu du thé aux épices.
  • Remplacez les raisins secs par des pépites de chocolat.

*

*

Vous trouvez Ronald Mac Donald tellement flippant que vous avez envie de lui mettre une dérouillée ? Venez proposer votre recette de hamburger pendant le « burger day« .*

*

*

Commentaire(s) pour “Chaussons croustillants façon « apflestrudels » aux pommes, aux noix et aux épices”

  1. J’adore aller chez mon ostéo, surout la partie « vas-y que je te mets sur le côté et que je pèse de tout mon poids sur tes cotelettes », ça fait mal mais ça fait du bien.
    Ces petits chaussons gourmands et garnis de tout ce que j’aime mais le germe de blé amène quoi de particulier ?

  2. MDR!!! ça me rappelle une pub pour des lunettes je crois « faîtes ahhhhhh »!!!!

  3. Ayant emmené mes petites filles chez Mac Do pendant l’été, celle de 3 ans pm’a dit l’autre jour que le restaurant de mamina avec le clown, elle y retournerait bien… alors faudrait que j’ai une idée de burger… mais j’suis pas douée por ça.
    Par contre, ton petits truc en dessert me va bien.
    Pour ce qui est des gannts parfumés à la fraise, je ne connais pas mais, il me semble avoir lu qu’il existait d’autres « ustensiles » en cahoutchouc qui avait des tas de parfums…
    pardon, mamina s’égare un peu!

  4. J’avais comme ça une kiné qui te faisait choisir la couleur de la serviette sur laquelle tu t’allongeais pour être en adéquation avec ton humeur et qui d’un coup s’arrêtait, faisait des « passes » bizarre au dessus de ton dos en disant « votre corps ne s’arrête pas à vos pieds… »

    Grand moment de solitude aussi mais diablement efficace ;-)

  5. Je crois que j’aurais préféré une seconde annectode que la recette pour une fois ^^! Non quand même, cela serait bête de louper pareille recette. Et autant dire que je remplace le thé par le rhum, mais c’est bien parce que c’est toi qui le propose! biz

  6. Hum, a quand les gants gout strudel??

  7. Non vraiment j’aime vraiment trop te lire! et là pour mes quatre-heures, je me ferai bien un de tes petits croustillants!

  8. Incredibeule !!

  9. Super ! Voilà une recette de strudel facile à réaliser … je cours acheter de la pâte filo !

  10. Anaïk, avec les mots « un doigt dans » et « fouettée », tu risques d’avoir beaucoup de passage sur ton blog pour ce billet. Enfin, je dis ça, c’est uniquement par amitié, chacun a les « clients » qu’il veut.
    Et pour les mini-chaussons, je vais tout de suite mettre des feuilles de pâte filo dans ma liste. Mon tour de hanches ne te dit pas merci. Ma cellulite non plus.

  11. je n’ai toujours pas compris comment tu arrivais a me faire rire avec ce genre de phrase: « c’est la, je crois, que j’ai commence a saigner du nez. »

  12. ça me fait penser, j’ai un peu mal aux cervicales en ce moment : merci pour le « doigt » de rappel !

  13. Et voilà là je ne peux vraiment pas reproduire les vagabondages de mon esprit face à ton texte… non non ça je ne peux pas ! Et pourtant il y aurait à dire ,-)

  14. ça fait horriblement mal ça !!!! quand on me l’a fait jen ai pleuré tellement j’avais mal, mais depuis c’est vrai que ça va mieux :op
    Va pour les nems, pour s’en remettre, faut au moins ça !

  15. Un toucher buccal! Comme Dorian, je n’ose pas raconter ce à quoi tu me fais penser. Crois-tu que l’on puisse aussi faire des petits apfelstrudels parfumés comme les tiens avec des feuilles de bricks? J’en ai au frigo depuis un moment.

  16. > Oui, les feuilles de bricks peuvent être très bien aussi, même si le croustillant est différent, moins fin.

  17. pourrais-tu me communiquer les coordonnées de ton Osthéo, j’en cherche un justement…Merci, merci
    Aixoise.

  18. Il arrive aux ostéopathes de mettre un gant en latex pour explorer d’autres régions (pour replacer le coccyx :-O) . Ouf, les gants sont jetables et ne sont pas réutilisés pour le patient d’après.
    Mais la manip qu’il t’a faite dans la bouche ne t’a causé aucun mal ? Moi ça me fait un mal de chien.
    Mais je tiens à préciser que dans notre thérapie de couple, mon Brad à moi ayant le coccyx régulièrement déplacé, je passe avant lui ;-)

  19. Bon alors moi je suis ostéo et non ! des gants à la fraise on n’en a pas ! Mais effectivement, le « toucher buccal » n’est pas la technique la plus surprenante (ou traumatisante !) qui existe. Par contre, le lien entre toucher buccal et saignement de nez, j’avoue avoir du mal à comprendre !!!

  20. oh c’est drôle mais il m’est arrivé la même chose chez un bon ostéo de Venelles, quand il a mis le gant, je me suis demandée si qq’un allait m’entendre si je criais !

    j’ai eu aussi un gros flottement avant qu’il ne me dise qu’il fallait que j’ouvre la bouche pour qu’il me touche le palais !!

  21. Sympa et très originale cette petite recette… à tester de toute urgence!!!

  22. Que vient faire le jus d’un citron entier dans cette recette ?
    Il a tout gâché avec sa saveur acide masquant celle des autres ingrédients. Et encore je n’en ai mis que la moitié. Sinon je ne manquerai pas de la refaire…sans le citron.
    En tout cas merci pour la recette car ce chausson était mon dessert préféré chez Mac Do.

Laisser un commentaire Web 2.0 ("c'est une tuerie !" ; "j'adore !" ; "wouaaaouuuh !" ; "miam !") (votre commentaire sera publié après validation) :





© 2005-2014 Le confit c’est pas gras | Réalisé avec WordPress |  Syndication (flux RSS) | Design et trucs techniques by Brad