23 novembre 2006

Salade méditerranéenne de haricots tarbais

Une recette qui résume assez bien mon identité.

  • 200 g de haricots tarbais secs
  • 1 boîte de thon à l’huile d’olive
  • 2 tomates
  • 2 cébettes
  • 2 poignées de pignons
  • 1 poignée d’olives noires
  • 1 litre de bouillon de volaille
  • 1 étoile de badiane (anis étoilé)
  • 1 clou de girofle
  • De l’huile d’olive
  • Du persil frais ciselé (basilic si c’est l’été)
  • Sel, poivre

Faire tremper les tarbais dans de l’eau froide pendant 12 h. Les égoutter et les faire blanchir dans de l’eau bouillante pendant 2 minutes.
Ensuite, les faire cuire pendant 1 heure dans le bouillon de volaille parfumé avec le clou de girofle et la badiane.
Les égoutter et les faire refroidir.
Quand ils sont froids, ajouter le thon émietté, les tomates coupées en dés, les cébettes émincées, les pignons, les olives et le persil (ou le basilic frais en été).
Assaisonner avec de l’huile d’olive, du sel et du poivre.
On peut également ajouter du fenouil émincé.
Cette salade est nourrissante et équilibrée, parfaite pour les pique-niques du midi, au bureau, devant l’ordi.

À lire : Les haricots tarbais : toz, antitoz, syntoz.

Commentaire(s) pour “Salade méditerranéenne de haricots tarbais”

  1. Dans le sens de la semaine pétogène, je pense que tu connais la question de Coluche:
    -Pourquoi les pets sentent-ils mauvais?
    -Pour que les sourds en profitent…

  2. Une belle recette et une bonne idée!!

  3. Comme toi j’ai du mal à supporter les sifflotements…je n’ai pas de solution mais j’aime beaucoup l’approche mohair rose! L’idée de la semaine pétogène est peut être aussi pas mal pour le tenir à distance…

  4. peut-être en essayant de le fourguer au premier vide-grenier qui s’installe sous les fenêtres du bureau comme dans « toys story », tu sais, siffly qui a cassé son sifflet.

  5. Tue-le, j’vois pas d’autre solution.

    Toujours aussi formidable ton blog, j’en raffole !

  6. C’est très drôle ton commentaire Anaïk ! j’ai aussi  » une chantonneuse  » dans mon entourage , je suis contente quand elle a une laryngite !!c’est bien l’hiver !

  7. Ca a l’air encore meilleur que la recette précédente !!! De toute façon les haricots secs c’est délicieux, et je trouve que le tribut pétogène, c’est finalement peu cher payer pour se régaler ;-)

  8. Dites donc, je fais un tour sur mon blog et que lis-je . Une multitude de conseils judicieux autour du pet pour concurrencer le collègue siffleur. Je suis pétée de rire à lire tous ces commentaires :-)

  9. Je confirme, les collègues ça craint. Depuis que j’en ai plus je stresse toujours, mais plus du tout pour les mêmes raisons, c’est toujours ça ;-))

  10. oui j’allais le dire il faut penser à la « stratégie pet », te souviens-tu de misou-misou le célèbre pétomane (Bruno Carette de Les Nuls)? C’est pas mal comme surnom pour un collègue en plus.

  11. Misou-Misou comme surnom :-D je ne m’en remets pas

  12. Ah Misou-Misou tout une pétoque, oups, une époque!
    Vous avez eu raison des tarbais plus vite que nous (http://estebe.blog.tdg.ch/?p=329). Très zoli, votre salade. Et le collègue, baillonnez-le donc avec une guirlande de tarbais.

  13. Alors on continue dans « ce qui fermente » !! mais ça doit être bon !!

  14. Une recette magnifique. Je ne sais pas comment j’ai pu rater cette semaine hautement pétogène. Bloglines et Canalblog ont des incompatibilités quelques fois.
    Où trouves tu tes Tarbais Anaik ? J’en ai un paquet que j’ai ramené du Bon Marché parce qu’à Bordeaux je n’arrive pas à en trouver des secs. J’en trouve en conserve mais pas secs.

  15. Anne, je les achètes à Tarbes, puisque c’est ma seconde patrie ;-)

Laisser un commentaire Web 2.0 ("c'est une tuerie !" ; "j'adore !" ; "wouaaaouuuh !" ; "miam !") (votre commentaire sera publié après validation) :





© 2005-2014 Le confit c’est pas gras | Réalisé avec WordPress |  Syndication (flux RSS) | Design et trucs techniques by Brad