3 décembre 2012

Fast-food toi-même !, le blog

Fast-food toi-même, le blog Bonjour chers lecteurs,

Maintenant, c’est ici que ça se passe :

http://www.fastfoodtoimeme.com

Merci à tous ceux qui sont venus écrire des petits mots ou simplement flâner ici pendant mon absence (j’avais piscine et poutargue).

J’espère que vous aimerez ce projet 100% cholestérol, qui me titille depuis plusieurs années mais que je n’avais pas pris le temps de mettre en œuvre. L’idée (plus du tout innovante depuis le temps, mais on s’en food, il n’y a pas d’heure pour manger un hamburger ou un hot-dog), c’est bien sûr de faire du fast-food maison, un peu comme pendant le burger day mais en étoffant le menu.

Bises à tous et à très vite j’espère !

Ronalde

24 décembre 2009

Zézettes au vin de noix (recette pour adultes)

La zézette est une spécialité sétoise qui tire son nom de sa forme allongée, mais on trouve bien sûr des variantes de ce délicieux biscuit un peu partout dans le monde (il en existe des vrais, des faux, des laids, des beaux, des gros joufflus, des durs, des mous qui ont un grand cou…).

Elle se prépare traditionnellement avec du vin rosé ou du muscat de Frontignan, mais j’ai utilisé ici un vin de noix qui traînait depuis des mois dans mes placards : fidèle lectrice des magazines féminins, je sais que l’imprévu pimente avantageusement le quotidien car hélas, trois fois hélas, les habitudes et la routine tuent la zézette.

Pour une cinquantaine de zézettes (c’est une recette très rentable), préchauffez votre four à 200 °C (chaleur tournante évidemment) et mélangez dans un saladier :

  • 120 ml de vin de noix (ou tout autre vin cuit). Attention : l’alcool (re)lève bien la zézette, mais point trop n’en faut car celle-ci perdrait alors de sa superbe.
  • 80 ml d’huile d’olive
  • 80 g de sucre
  • un parfum au choix (zeste d’un citron, extrait de vanille ou fleur d’oranger, graines de fenouil… Sachez en revanche que contrairement à une idée reçue très répandue, le goût fraise ne sied pas à la zézette).

Ajoutez ensuite 300 g de farine et 1 cuillère à café de levure chimique.

Lire la suite et voir la recette »

15 mai 2009

Poires Belle-Hélène express au micro-ondes

Mesdames et mesdames, nous vivons une époque formidable. Un député « écologiste » souhaite diminuer les allocations versées aux familles à partir de leur troisième enfant parce que voyez-vous, un enfant, ça pollue : selon les calculs réalisés par notre alter-représentant un soir d’overdose de graines germées de pavot, un mouflet occasionne un « coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York ». Quand je vous disais que l’avenir de la planète, c’était l’abstinence sexuelle écolo-papale, je ne savais pas encore que j’avais les compétences requises pour me présenter au parlement.

Reste bien sûr le problème de ceux qui auraient déjà un troisième enfant, un « tchernokid« , en somme. Je leur suggère généreusement d’opérer à un tri sélectif, comme en Chine, mais avec une green touch supplémentaire pour rester dans l’air du temps : qu’ils jettent le plus gros.

En effet, selon des chercheurs anglais, les personnes en surpoids seraient responsables de l’émission d’une tonne de CO2 par an de plus que les minces (coût supplémentaire côté transports, production et acheminement de la nourriture). Évidemment, il reste à définir à partir de quel poids on est considéré comme gros (espérons que la limite sera fixée par l’Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique et non pas par le collectif des rédactrices en chef de la presse féminine).

Par contre, j’avoue que je ne sais pas quelle couleur de poubelle correspond aux corps humains, je suis nulle en tri sélectif.

Lire la suite et voir la recette »

14 mai 2009

Appel aux lumières de l’e-foule : quel électroménager pour ma cuisine ?

Bonjour Mesdames et Mesdames,

Brad et moi devons concevoir et équiper notre cuisine. C’est formidable, mais devant l’offre pléthorique du marché de l’électroménager, nous sommes aussi paumés que ma mémé devant le rayon farines d’un magasin bio.

Nous pensons installer une plaque à induction à 3 foyers + un domino gaz (2 foyers, donc) + un four.

Cette combinaison nous plaît pour son aspect modulable (j’ai laissé tomber l’idée du piano façon « je veux passer dans un dîner presque parfait » parce que je trouve que quand les prix sont accessibles, ça fait gadget ; donc à moins qu’Aga, Godin ou La Cornue veuillent me sponsoriser en raison de mes milliards de lecteurs et de l’élégance du confit, c’est mort). Par ailleurs, j’ai toujours cuisiné au gaz (d’où la présence du domino pour me rassurer), mais la précision de l’induction et surtout sa facilité d’entretien ont eu raison de mes doutes.

Mes questions sont donc :

  • Vous en pensez quoi, de cette combinaison ?
  • En induction, vous me conseillez quelle marque ?
  • Côté four, vous avez des préférences ? Par ailleurs, c’est vraiment chouette, la fonction vapeur ?

Nous sommes ouverts à tous vos avis et conseils avant de prendre une décision.

Merci d’avance !

EDIT
Nous avons finalement choisi :

  • une plaque à induction avec trois foyers de la marque Siemens (la facilité d’entretien et vos commentaires majoritairement enthousiastes ont eu raison de mes doutes) — nous en sommes ravis : c’est puissant, précis et facile à nettoyer ;
  • un four multifonctions Scholtès, avec environ 3000 programmes de cuisson que je n’utiliserai sans doute pas, une pierre à pizza et une lèchefrite profonde (ça fait titre de film de cul, non, lèchefrite profonde ?) : top pour les mégas-plats de lasagnes. Le tout a été commandé sur le site « Mais moins cher », très compétitif pour les articles choisis. Merci !
11 mai 2009

Courgettes rondes farcies à la feta, aux olives et à la menthe

Cette recette est issue de Corsaires et casseroles. Recettes salées pour moussaillons gourmands, le livre que Jerôme Estèbe a écrit pour les enfants (vous savez, ces petits organismes polluants) selon une idée simple : oui oui oui, les minots aussi ont des papilles. Résultat : « pas de plats idiots, de desserts gnangnans, de tartes cuculs, de purées planplans ». Providentiel. C’est drôle et plein de verve, comme d’hab’ dans le blog du Monsieur, et c’est joliment illustré par Hélène Becquelin alias Angry Mum.

Malgré mon grand âge, j’y ai appris des tas de choses utiles. Je pense par exemple à lumineuse idée de laver la vaisselle et de ranger la cuisine au fur et à mesure de la confection de mes petits plats. Brad, ce mufle, a décrété que c’était le livre de l’année et que ses auteurs devraient recevoir le Prix Nobel de la Paix des Ménages. Moi, je le trouve gonflé de me faire passer pour une marmitonne négligée : je lui ai toujours demandé de ranger pendant que je cuisinais.

Lire la suite et voir la recette »

10 mai 2009

Un commentaire savoureux trouvé sur Marmiton…

« Comme je n’avais pas de beurre salé, j’ai saupoudré légèrement de poudre de piment d’Espelette. »

« Articles plus anciens |

© 2005-2014 Le confit c’est pas gras | Réalisé avec WordPress |  Syndication (flux RSS) | Design et trucs techniques by Brad